Article rédigé par Marion d’H. et Bénédicte L. de la promotion CAFEL 21, basé sur le travail de trois étudiants de la promotion CAFEL 20.

 

Venez découvrir des informations sur l’écriture collaborative !

Vous verrez, ce n’est pas sorcier.

Certains outils comme les cartes mentales pourraient changer votre façon de travailler.

AVANT LE WEB

Présenté sur Slideshare

A QUOI ÇA SERT ?

Présenté sur Slideshare  suivi des études qui y sont décrites :

QUELQUES OUTILS GRATUITS

LE OUTILS QUE NOUS AVONS TESTES ET AIMES

FRAMAPAD    Les plus Les moins
– Simplicité de mise en œuvre
– Ecriture en temps réel, et simultanée de plusieurs contributeurs dans le même document
– Chat clavier intégré / Historisation des versions du document, pour revenir sur la construction du document
– Prise en main immédiate de l’éditeur de texte, import et export en Office, OpenOffice, PDF
Mises en forme très réduites, qui obligent à réintégrer le document final dans une suite bureautique
ZOHOWRITER   Les plus Les moins
– Interface intuitive, ressemble à un traitement de texte
– Importation/exportation de texte vers Google docs directement
Dictionnaire intégré / partage des documents en individuel ou en groupe
– Publication directe vers blog ou internet / envoi possible par email
– Fonction de fusion de données / intégration directe d’images, tableaux / intégration de liens, balises.
Chat en ligne direct / autres outils sur la plateforme comme les wikis
Pas d’intégration de vidéos


PEARLTREE : On en parle

     Pearltrees suite

RETOURS SUR UN ATELIER

Pourquoi avoir utilisé Pearltrees pour l’atelier écriture collaborative ?
  • J’avais déjà vu l’outil utilisé pour d’autres thématiques et je voulais m’en servir pour récolter les sites importants pour notre réflexion.
  • Pearltrees est un outil de partage des parcours web particulièrement convivial et ludique et ça nous a semblé intéressant de l’utiliser pour présenter nos recherches .
Comment aurions-nous pu améliorer ce co-travail sur l’atelier « écriture collaborative » ? (excepté le  temps)
  • Une piste possible, choisir le moyen de restitution au groupe pour y travailler en parallèle.
  • Je ne vois pas précisément comment on aurait pu améliorer

Quelles sont les règles fondamentales pour réussir une « bonne écriture collaborative » ?

  • Un responsable du projet avec une équipe multi compétences et capacités: conception, organisation, ouverture, avancer ensemble, tester et garder le meilleur  .
  • Prendre le temps ! Il y a un temps pour tout. Tout d’abord un temps d’ouverture où chacun apporte des éléments qui se juxtaposent, puis un temps de construction où les éléments se complètent et s’enrichissent et enfin un temps de consolidation, mise en forme et diffusion.
Quelle difficulté avez-vous rencontré lors de cet atelier, dans le travail collaboratif même ?
  • Se répartir le travail, alors nous avons exploré le sujet individuellement puis mutualisé en collectif. Chacun de nous a pu trouver sa place.
  • Ce qui a été le plus difficile pour moi c’est la découverte de certains outils comme Pearltrees…
Quelles sont, selon vous, les limites de l’écriture collaborative ?
  • Traiter des mêmes sujets si la répartition n’est pas définie en préambule du projet.
  • La disponibilité des acteurs peut être une contrainte car à partir d’un moment les rôles sont spécialisés et chacun est indispensable au bon avancement du sujet. Un point important: les limites techniques des outils, le choix de l’outil le plus adapté au cas considéré est essentiel.
Que retiens-tu de cette expérience ? Utiliseras-tu l’écriture collaborative dans ton travail ?
  • Oui. Pour mon projet, débuter la collaboration entre les générations par un partage sur le sujet: « C’est quoi un travail collaboratif ».
  • Ce que je retiens particulièrement c’est le processus d’adaptation entre nos différentes approches qui s’est déroulé tout au long de ce travail. J’utilise déjà l’écriture collaborative avec TeamViewver

 

Commentaire audio :