Thierry Farnoux

CAFEL 20 (Novembre 2011- Juin 2012)
Consultant, formateur et concepteur e-Learning, PMP

thierry.farnoux@live.fr

J’ai suivi l’enseignement du CAFEL afin de créer mon activité dans le domaine du conseil et de la formation. Mes objectifs étaient de me professionnaliser dans le domaine des TICE en acquérant un savoir-faire dans le pilotage de projets de formation en lignes et dans l’ingénierie de solutions pédagogiques et d’assurer la reconnaissance de mes compétences dans ces domaines.

La vision globale que propose l’enseignement du CAFEL et sa mise en pratique   sur un projet concret m’ont permis de développer ces compétences professionnelles de chef de projet apprentissage en ligne. Le principe de formation-action centrée sur un projet fil rouge m’apparaît comme étant particulièrement efficace. Ce principe permet en particulier à l’apprenant d’explorer par lui-même certains aspects, en allant au-delà même du cadre de l’enseignement proposé. C’est ainsi que j’ai complété cet enseignement par une approche personnelle dans le domaine de la réalisation de contenus multimédia au travers de la réalisation d’une maquette, ce qui a été particulièrement formateur.

Le parrainage m’est aussi apparu particulièrement utile, que ce soit pour maintenir une dynamique positive, pour transférer des savoir-faire ou pour initier des contacts pouvant déboucher sur des collaborations ultérieures. Ainsi, ma marraine Leïla Hiret avec qui les échanges sur des thématiques entrepreneuriales ont été riches m’a fait bénéficier de conseils qui m’ont été particulièrement utiles notamment pour la partie réalisation de la maquette.

D’autre part, les thématiques de recherche (Web 2.0) qui ont été abordées lors de la formation étaient essentielles et mériteraient d’être approfondies dans le cadre de journées de rencontres ou par des web conférences interactives.

Il me semblerait intéressant de renforcer le contenu de l’enseignement sur les dimensions commerciale et organisationnelle du processus de création de solutions e-learning (Modèles économiques, processus de fabrication, activités des prestataires) par l’intervention plus fréquente de praticiens.

Un dernier thème qui m’apparaîtrait utile serait celui de la scénarisation des contenus avec le regard d’autres univers  que celui de la formation comme ceux de la bande dessinée, du dessin animé ou du jeu vidéo, en relation avec les approches « Serious game ».

En conclusion, je recommande fortement cette formation qui assure des bases solides et ouvre de multiples horizons dans une démarche de professionnalisation.