Auteur : Kahdiaj Laaraj (CAFEL 24 – octobre 2013- juin 2014)
Chef de projet e-learning Ministère de l’intérieur  

Tout au long de la formation CAFEL, mon PLE a été le reflet de ma progression, de mon apprentissage professionnalisant et progressif du métier de chef de projet e-learning.

PLE-KhadijaMon PLE a centralisé toute ma production de contenus. En matière d’organisation, j’ai fait le choix d’une charte graphique relativement épurée avec la création d’une page d’accueil dans la mesure où il me semble primordial d’accueillir un visiteur et de lui proposer de naviguer soit en accédant aux différents onglets du menu principal soit en choisissant une recherche par mot-clé. En effet, la philosophie de mon PLE est de faire état de mes expérimentations, de mes découvertes technologiques, de mes questionnements, ainsi qu’un lieu de communication privilégié avec ma tutrice.

Mon PLE centralise toutes les compétences acquises en tant qu’apprenant du Web 2.0.
Il convient donc d’en dresser la liste. Pour moi, apprendre à distance et avec les nouvelles technologies c’est avant tout :

  • apprendre à se connaître et à déterminer ses points faibles et ses points forts
    d’apprenant
  • gérer son environnement de travail numérique. Cela sous-entend d’être capable
    d’exécuter quelques tâches de maintenance de base. Avant le début de formation,
    j’ai fait un diagnostic de mon matériel informatique afin de déterminer ses capacités
    (installation de barrette de mémoire, migration vers Windows 8 etc.) Par conséquent,
    il est nécessaire de commencer par apprivoiser son propre environnement de travail
    numérique et de connaître quelques rudiments (par exemple: savoir localiser
    quelques composants d’un ordinateur : carte mère, disque dur etc.)
  • apprivoiser les nouvelles technologies pour optimiser mon apprentissage. Il m’a
    fallu rechercher des outils, les installer puis les tester et enfin les évaluer. Il est
    indispensable de s’approprier un outil et de ne garder que ceux qui peuvent nous
    aider à mieux apprendre. J’ai eu la conviction profonde d’être actrice de mon
    apprentissage attisée par cette impression d’être un chercheur des temps modernes,
    à tâtonner, à chercher cette ou ces perles rares dissimulée(s) sur la planète Internet
    avec pour seul étendard ma motivation et ma créativité.
  • être acteur de sa formation et partager des connaissances
  • s’astreindre à respecter les délais et à gérer les imprévus. Un exemple me vient à
    l’esprit : que se passe-t-il si l’on ne peut utiliser son clavier? J’ai ainsi pu constater que
    la technologie peut se mettre au service de l’apprentissage en apportant une solution
    même partielle à un imprévu. J’ai pu tester deux applications de reconnaissance
    vocale à savoir le logiciel de reconnaissance vocale de Windows 8 ainsi que le logiciel
    Dragon NaturallySpeaking proposé par l’éditeur Nuance.

Dès le départ, en découvrant le concept, j’ai rapidement pensé à son exploitation possible après la formation.  C’est pourquoi, j’ai ajouté des catégories liées à mon parcours professionnel, à mes centres d’intérêt pédagogiques etc. A la manière des artistes qui ont coutume de réaliser des « books », mon PLE a aujourd’hui évolué vers un book numérique, sorte de portfolio, faisant état de tous mes apprentissages et de mes réalisations.