Alain ZERBIB – Session CAFEL 21 (février 2012)

A l’issue de ces 8 mois de formation, je commence à peine à découvrir les effets de ce temps de formation :

– tout d’abord, le CAFEL m’a permis de mettre en place un dispositif de formation fantastique qui a fait nettement évoluer ma vision du métier de formateur que je pratique pourtant depuis 16ans. Je n’aurais pas pu envisager cela tout seul, tellement le sujet du e-Learning est vaste et complexe. J’ai encore des progrès à faire mais le CAFEL m’a donné un cadre et des repères indispensables pour poursuivre mon aventure dans le domaine. A 45ans, dans des contextes personnels et professionnels particulièrement difficiles, le challenge n’a pas été facile à relever mais la « parenthèse » CAFEL aura été plus que bénéfique.

– L’atout majeur du DU CAFEL est qu’il m’a permis de véritablement me mettre dans la peau de l’apprenant à distance et je réalise à quel point il n’est pas toujours évident d’être un apprenant modèle. J’ai pu vivre pleinement les difficultés d’apprentissage à distance, certaines difficultés de communication liées à mon tempérament mais aussi liées à la distance. Mes tuteurs et mes pairs ont fait ce qu’il fallait pour réduire au maximum cette distance tout au long de la formation grâce à leurs méthodes et à tous les moyens de communication mis en oeuvre (particulièrement la plateforme Elluminate utilisée pour les classes virtuelles), mais surtout grâce au partage de leur savoir et leurs constants encouragements.

– Le CAFEL m’a aussi permis d’utiliser des outils de veille que je ne connaissais pas tels que ScoopIt. Même si je suis encore loin d’en avoir fait une utilisation quotidienne en cours de formation, je pense vraiment utiliser cet outil pour mettre en avant mon goût pour la curation en partageant les informations qui me semblent pertinentes plutôt que de les garder pour moi.

– Le CAFEL a été l’occasion d’élargir mon cercle de connaissances à travers les réseaux sociaux professionnels comme Viadeo et Linkedin. Les différents groupes auxquels je suis inscrit me permettent d’être un peu plus au fait de ce qui peut se faire dans le domaine du E-Learning. Les échanges que j’ai pu y mener avec un certain nombre d’experts de longue date sont toujours chaleureux et riches en conseils. Pour la suite, je veux continuer sur ma lancée : par exemple publier mes propres articles. Jusqu’ici, toutes mes tentatives de PLE ont avorté, faute de temps.

Au niveau professionnel, le DU CAFEL a contribué à faire reconnaitre mon professionnalisme et ma volonté de me centrer sur la pédagogie dans une structure où la logique « entreprise » prend souvent le dessus.
Au niveau personnel : riche expérience qui m’a permis de mieux me connaître dans mes moments d’euphorie comme dans mes moments de doutes, ces moments pendant lesquels la présence de mes tuteurs et de mes pairs a été d’un grand soutien. Tous ces acteurs ont largement contribué à renforcer ma volonté de poursuivre dans l’exploration de nouvelles pratiques et de nouveaux outils que même le nuage de mots suivant ne suffira pas à répertorier.